L’axiome de Wayne

Dans ce post, je vous révèle un concept de développement personnel ultra-puissant. Mais, Chut ! C’est un secret ! N’en parlez pas aux autres … 

Un jour, mon ami JP Briottet m’a parlé de « l’axiome de Wayne » dont il est l’auteur (mon ami JP est l’homme le plus créatif et le plus drôle que je connaisse).

Et, j’ai enfin compris. Grâce à lui, j’ai arrêté de courir après des chimères.

Qu’est ce que l’axiome de Wayne devez-vous vous demander ?

Voilà la définition que m’en a livrée JP, un jour où pour la énième fois je lui demandais sa signification.

Je suis comme ça. Les idées vraiment fondamentales, il faut me les répéter plusieurs fois. Pas comme les compliments qu’il ne faut pas me répéter deux fois pour que je les comprenne ! (de qui, déjà, cette vanne ? Mark Twain ou Jules Renard ? Quelqu’un le sait-il ?)

Mais, trève de digression, voici la définition de l’axiome de Wayne.

Le père de John Wayne, vous savez le cow-boy des westerns de notre enfance, a dit un jour à son fils :

 « Tu as fait 100 métiers. Maintenant tu arrêtes. Tu fais pas comme 99% des gens qui s’échinent à vouloir faire quelque chose dans lequel ils sont mauvais. Tu fais là où tu es bon. » 

Et, John Wayne est devenu comédien.

Qu’est ce qui se passe pour ceux qui n’ont pas eu un père aussi perspicace que celui de John Wayne ?

Et bien, ils passent leur vie à compenser là où ils sont mauvais.

Pourquoi à votre avis ?

Pour des raisons d’image sociale, de pression familiale, de prestige.

Parfois, je rencontre cette sorte de gens qui veulent faire quelque chose pour laquelle, de toute évidence, ils ne sont pas faits.

Certains, par exemple, s’acharnent à vouloir écrire alors que, comme l’a écrit La Bruyère :

« La gloire ou le mérite de certains hommes est de bien écrire ; et de quelques autres, c’est de n’écrire point. »

Moi même, je suis sporadiquement affecté par ce mal.

Pendant des années, je me suis astreint à prendre des cours de chant alors que je chante comme une casserole.

Ma femme qui n’a jamais pris de cours de sa vie chantait toujours plus juste que moi les chanson que j’apprenais en cours.

Grace à l’axiome de Wayne, j’ai arrêté de prendre des cours de chant pour me tourner vers des activités que je maîtrise mieux : la conversation, l’écriture, l’humour.

J’ai du quitter ma chère prof, avec regrets d’ailleurs, tant elle était parfaitement timbrée comme il sied à toutes bonnes prof de chant.

Car, comme le postule l’axiome de Wayne, ce ne sont pas nos points faibles qu’il nous faut chercher à améliorer mais nos points forts !

Dès lors, exit The Voice !

A moi, les réseaux sociaux !

Et vous ? 

Êtes-vous du genre à poursuivre des objectifs inatteignables ?

Ou avez-vous arrêtez pour vous tourner vers des domaines où vous êtes vraiment bons ? 

D’ailleurs, connaissez-vous vos domaines d’excellence ? 

Et cherchez-vous à les améliorer ? 

Une fois prochaine, je vous parlerai du paradoxe de Wittgenstein dont je suis l’auteur. Car il n’y a pas que JP qui soit créatif !

JC Hériche, le 24 avril 2017

(A suivre !)

PS 1 : En photo, vous l’aurez reconnue : Lou Maï de l’émission The Voice. Lors des sélections à l’aveugle du 1er avril, elle a chanté. Les coachs se sont tous retournés. Un ange était passé.

PS 2 : Bernard Anselem, auteur du livre « Ces émotions qui nous dirigent« , chez Alpen, apporte à ce post un complément très intéressant :

1/ Le développement de nos forces plutôt que nos faiblesses n’est pas quelque chose qui est cultivée par l’éducation, l’école ni les parents. Or, la psychologie positive a redécouvert depuis une quinzaine d’années les vertus d’une telle attitude.

2/ Pour connaitre nos points forts, il propose de nous aider de l’avis de nos proches et/ou de passer le test de l’université de Pennsylvanie : http://www.authentichappiness.sas.upenn.edu/

 

 

 

One Reply to “L’axiome de Wayne”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s